Agence immobilière de prestige en Seine-Maritime : Notre Normandie - EN HISTOIRE

En histoire

Marquée par les invasions vikings, la Normandie a su devenir, au gré de son histoire, une des plus puissantes provinces françaises. Allant jusqu'à donner un roi à l'Angleterre, elle fournira également à la France quelques hommes d'Etat. Cette rubrique se veut être une simple évocation sans aucune prétention de cette Histoire de France.

Le Pays de Caux, terre des Calètes

De nos jours, certains oppidums gaulois sont encore visibles en Pays de Caux. Les Calètes sont le peuple qui les a érigés. Les Calètes sont un peuple d’origine celte qui a émigré vers la future Normandie au cours du Ve siècle avant Jésus-Christ. Attachés à leurs terres, ils ont lutté contre l’envahisseur romain aux côtés de Vercingétorix.

En savoir plus Nous contacter

Le Pays de Caux, terre romaine

Suite à la défaite de Vercingétorix en 52 avant Jésus-Christ, la présence romaine en Gaule ne cesse de croître. Les Gaulois se romanisent de plus en plus, il en est de même pour les Calètes, peuple gaulois du Pays de Caux. Les Gaulois deviennent les Gallo-romains. L’occupation romaine apporte son lot d’avantages comme la création de nouvelles routes en pierre, l’édification de nouvelles villes et l’apparition d’infrastructures typiquement romaines. Les Calètes et les autres Gaulois délaissent les oppidums pour les vallées, propices au commerce.

En savoir plus Nous contacter

La naissance de la Normandie

Au cours du IXe siècle, le royaume de Francie occidentale subit des raids vikings de plus en plus nombreux. Ces Vikings, alors appelés « Normands » ravagent les côtes, détruisent les villages et pillent les églises si un tribut, le « danegeld », ne leur est pas versé. En 911, le roi des Francs, Charles le Simple, incapable de lutter contre les Normands, décide par le traité de Saint-Clair-sur-Epte, de confier le comté de Rouen à Rollon, un puissant chef viking.

En savoir plus Nous contacter

Guillaume le Conquérant, un Normand roi d'Angleterre

Guillaume, le « Bâtard » selon les lois de l’Église et la culture franque, devient duc de Normandie à la mort de son père Robert le Magnifique. Guillaume est surtout connu pour sa conquête victorieuse de l’Angleterre de 1066, relatée dans la Tapisserie de Bayeux. Le règne du duc-roi constitue un âge d’or pour la Normandie qui est crainte par certain, respectée par tous, même par le roi de France, seigneur théorique du duc. 

En savoir plus Nous contacter

Le Pays de Caux à la conquête du monde : Jean de Béthencourt Roi des Canaries

Jean de Béthencourt est un explorateur français du XVe siècle originaire de Grainville-la-Teinturière, petit village en plein coeur du Pays de Caux. En 1402, il lance une expédition vers les îles Canaries sous la protection du roi de Castille. Fait « roi et seigneur des iles Canaries », il est contraint de rentrer en France, la guerre de cent ans perturbant bien trop le commerce.

En savoir plus Nous contacter

La Normandie au XIXème

Le XIXe est en Normandie, et surtout dans le Pays de Caux, une période qui mêle tradition et modernité. En effet, certaines activités quasiment ancestrales perdurent comme la pêche à la morue au large de Terre-Neuve, alors que d’autres sont transformées ou modernisées. Certaines villes s’industrialisent assez rapidement c’est le cas de Rouen et du Havre qui connaissent une croissance démographique pendant cette période.

En savoir plus Nous contacter

Normand d'adoption, Félix Faure, le "Président Soleil" de la IIIe République

Originaire du Sud-ouest, c’est pourtant en Seine-Inférieure (actuellement Seine-Maritime) que Félix Faure débute sa carrière politique. Il est élu en 1870 au conseil municipal de la ville du Havre, puis enchaîne les mandats de députés à partir de 1881 jusqu’à son élection au poste suprême de président de la République en 1895. Il est surnommé le « Président Soleil » et est resté célèbre pour les circonstances de sa mort.

En savoir plus Nous contacter

René Coty, un Normand à la Présidence de la République

René Coty est né au Havre en 1882. Il débute sa carrière  politique en tant que conseiller municipal de la ville du Havre. René Coty devient par la suite député puis sénateur de Seine-Inférieure. Rendu inéligible pour son vote en faveur de l’octroi des pleins pouvoirs à Philippe Pétain, il doit stopper sa carrière politique. Après la Libération, il est relevé de son inéligibilité par le jury d'honneur. En décembre 1953, il succède à Vincent Auriol au poste de Président de la République.

En savoir plus Nous contacter

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash