Agence immobilière de prestige en Seine-Maritime : Notre Normandie - EN LITTERATURE

En littérature

Pierre Corneille à Rouen, Guy de Maupassant à Miromesnil, Gustave Flaubert à Canteleu ou Victor Hugo à Villequier, tous écrivains normands d'origine ou d'adoption. La Normandie a ainsi donné à la France certains de ses écrivains les plus importants. Dans cette petite rubrique sans prétention, nous tenions simplement à le rappeler. Mais aussi à vous faire découvrir certains textes qui sauront vous parler, comme nous tentons nous aussi de le faire, de maisons en Normandie...

Gustave Flaubert (1821-1880) Ecrivain Normand

Gustave Flaubert est né à Rouen le 12 décembre 1821. Il est assimilé au mouvement littéraire et culturel du Naturalisme, parce qu'il travaillait ses oeuvres de manière presque scientifique. Sa région sera le cadre de nombre de ses œuvres comme dans ses Trois contes ou encore comme dans son célèbre Madame Bovary où l’intrigue se déroule dans un village fictif de Seine-Maritime, il y mentionne néanmoins le village cauchois bien réel de Cany. L’écrivain vécu dans la région de Rouen pendant presque toute sa vie. Il meurt d’ailleurs près de Canteleu en 1880.

En savoir plus Nous contacter

Guy de Maupassant (1850-1893) Ecrivain cauchois.

Guy de Maupassant est né au château de Miromesnil en Seine-Inférieure en 1850. Il est associé au mouvement littéraire et culturel du Réalisme, et dépeint avec rigueur la société et les mœurs de son époque. Guy de Maupassant est attaché à son Pays de Caux natal qui est d’ailleurs le cadre principal de plusieurs de ses œuvres. Elle est le théâtre choisi par l’auteur dans des œuvres comme  Pierre et Jean ou Une vie. Parti de Normandie après la guerre franco-prussienne de 1870, Guy de Maupassant s’éteint à Paris en 1893. Dans son livre la Horla, il exprime son amour pour le Pays de Caux.

En savoir plus Nous contacter

VICTOR HUGO (1802-1885)

Victor Hugo découvre la Normandie pour la première fois en 1835 au cours d'un voyage romantique avec sa maîtresse, Juliette Drouet. Dans ses bras, il décrit les villes et les paysages qu'il traverse. Il raconte ses impressions à Adèle, sa femme restée à Paris.

« Dieppe, Lettre à Adèle, le 8 septembre 1837 :

Il y a une bien belle promenade à faire à Dieppe. Je n'y ai rencontré aucun promeneur. Il faut, à la nuit tombante, suivre le quai méridional, côtoyer un groupe de maisons qui fait la tête d'une rue, et monter derrière le château par un sentier qui grimpe vers la falaise par le bord du fossé.»

C’est donc un long et beau voyage initiatique au cœur de la Normandie éternelle qu’il a parcourue pendant plus de cinquante ans, et tant aimée. Car elle fut un des cadres principaux de son inspiration. 

Entre 1821 et 1884, il viendra plus de 10 fois en Normandie.

La Normandie pour Victor Hugo, c’est aussi VILLEQUIER et cette terrible journée du 4 Septembre 1843 où sa fille adorée, Léopoldine, se noie dans une promenade en bateau sur la Seine. Son mari, Charles Vacquerie se jettera courageusement à l’eau pour la sauver ; on retirera quelques heures après leurs deux corps enlacés.

Il reviendra souvent à VILLEQUIER dans la maison d’Auguste Vacquerie. Celle-ci a été achetée par le département de la Seine-Maritime pour y installer un musée Victor Hugo.

C'est par amitié et par amour qu'il viendra pour la dernière fois en Normandie en septembre 1884, à Veules les Roses, chez son ami et exécuteur testamentaire Paul Meurice. 

On peut y visiter l'endroit où il aimait se rendre pour admirer la mer dans une grotte dite de Victor Hugo, un trou béant dans la falaise.

Citons enfin ces derniers mots sur la Normandie :

« La Normandie est à l'Italie ce que la pomme est à l'orange… »

En savoir plus Nous contacter

Louis-Hyacinthe Bouilhet (1822-1869) Ecrivain Canicais.

Louis-Hyacinthe Bouilhet est né à Cany en plein coeur du Pays de Caux en 1822. Il fait sa scolarité à Rouen où il rencontre celui qui sera son meilleur ami toute sa vie, Gustave Flaubert. Louis Bouilhet est associé aux mouvements romantiques et parnassiens de part ses recueils de poèmes, comme Dernières chansons paru après sa mort. L'écrivain est aujourd'hui surtout connu pour les conseils qu'il a délivré à son ami Flaubert, notamment pour son livre Madame Bovary. Louis Bouilhet décède à Rouen en 1869.

En savoir plus Nous contacter

Maurice Leblanc (1864-1941)

Maurice Leblanc est né à Rouen en 1864. S'il part très tôt pour Paris afin de devenir journaliste et romancier, il n'oublieras pourtant jamais son Pays de caux natal qui sera le théâtre de certaines des aventures de son héros : Arsène Lupin. Dans l'Aiguille creuse, Leblanc fait de la célèbre aiguille d'Etretat la cache d'un fabuleux trésor. D'autres de ces romans reprennent le Pays de Caux pour décor.

En savoir plus Nous contacter

Frédéric Bérat, "Ma Normandie"

Quand tout renaît de l'espérance, Et que l'hiver fuit loin de nous; Sous le beau ciel de notre France, Quand le soleil revient plus doux; Quand la nature est reverdie, Quand l'hirondelle est de retour, J'aime à revoir ma Normandie, C'est le pays qui m'a donné le jour !   J'ai vu les champs de l'Helvétie Et ses chalets et ses glaciers; J'ai vu le ciel de l'Italie, Et Venise et ses gondoliers; En saluant chaque patrie, Je me disais "Aucun séjour N'est plus beau que ma Normandie, C'est le pays qui m'a donné le jour" ! Il est un age dans la vie Où chaque rêve doit finir, Un age où l'âme recueillie A besoin de se souvenir. Lorsque ma muse refroidie Aura cessé ses chants d'amour, J'irai revoir ma Normandie : C'est le pays qui m'a donné le jour !                        

                                                                                                             Frédéric BERAT (1801-1855)

En savoir plus Nous contacter

Jehan Le Povremoyne (1903-1970)

Jehan Le Povremoyne est né au Havre en 1903. Journaliste au Havre-Éclair, il y écrit des chroniques agricoles. Il est l’auteur de nombreux contes, romans et nouvelles tels que La Normandie (1960) ou Pays de Caux (1965). Après la guerre, il est élu maire du petit village de Robertot et écrit pour le Paris Normandie. Il décède au Tréport en 1970.

En savoir plus Nous contacter

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash