Agence immobilière de prestige en Seine-Maritime : Notre Normandie - EN VILLAGES

En village

CANY BARVILLE, SAINT MARTIN AUX BUNEAUX, SASSETOT LE MAUCONDUIT, LES PETITES DALLES, VEULETTES SUR MER, SAINT VALERY EN CAUX, VARENGEVILLE SUR MER : Autant de noms divers pour nos villages cauchois. Suivant leurs noms, vous apprendrez à reconnaître leurs origines latines ou vikings. Vous serez séduits toujours par leur authenticité et leur caractère. Loins des grands centres urbains, ils ont conservés leur coté "campagne" ou petite "station balnéaire familiale".

LES PETITES DALLES

Situé en HAUTE NORMANDIE sur la côte d'Albâtre entre FECAMP et DIEPPE, à une vingtaine de kilomètres de FECAMP et à une cinquantaine de DIEPPE, le village des PETITES-DALLES occupe l'une de ces nombreuses valleuses qui rythment la côte du pays cauchois. Ancien village de pêcheurs, les PETITES-DALLES sont devenues, depuis la fin du 19e siècle, une attachante station de vacances où se retrouvent en villégiature plusieurs générations de parisiens et de rouennais. Les PETITES-DALLES sont connues depuis toujours de véritables initiés qui, comme les plus grands peintres impressionnistes dont Claude Monet, Pissaro ou Berthe Morisot, sont venus admirer leurs magnifiques falaises. Des villas balnéaires de la fin du XIXe siècle y subsistent comme Les Catelets, Les Lampottes, Les Mouettes, Les Chrysanthèmes, les Bambous ou Les Bégonias.

Y ont également séjourné, Eugène Delacroix, Eugène Boudin, Jules Verne, l'impératrice Élisabeth d'Autriche (1837-1898), Alphonse Daudet, Gustave Eiffel, Sarah Bernhardt, Henri Poincaré, Louis Leprince-Ringuet, Maryse Mourer, alias Martine Carol et Hector Malot.

En savoir plus Nous contacter

SAINT VALERY EN CAUX

Situé sur le littoral du Pays de Caux, à environ 60 kilomètres au nord de ROUEN. Saint-Valery-en-Caux, joli bourg avec de nombreux commerces et restaurants se trouve entre DIEPPE et FECAMP.

C'est une petite station balnéaire équipée d'un port de plaisance et d'un casino. Elle possède également une église du Moyen Âge, un clocher, un cloître et une chapelle.

Le centre-ville fut presque entièrement détruit par les bombardements lors de la bataille de SAINT-VALERY, du 10 au 12 juin 1940.

Reste une partie plus ancienne à SAINT VALERY EN CAUX où l'on trouve une maison à colombage dite Henri IV datant de 1540, appelée aussi maison Ladiré. Cette maison fut construite par Guillaume Ladiré, riche armateur. Le nom de "Maison Henri IV" serait issu de la tradition orale selon laquelle, en 1593, lors d'un voyage dans la région entre Dieppe et Fécamp, Henri IV s'y serait arrêté coucher. L'église Notre-Dame-de-Saint-Valery-en-Caux remonterait au XVIe siècle. SAINT VALERY EN CAUX, c'est aussi un cimetière militaire de la Seconde Guerre mondiale, le cloître des Pénitents, fondé au XVIIe siècle, un port de plaisance de 550 places, le phare de Saint-Valery-en-Caux, le clocher Saint-Léger, la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Port et le couvent des Pénitents.

En savoir plus Nous contacter

VARENGEVILLE SUR MER

Village de 1.000 habitants environ, VARENGEVILLE est situé sur les bords de la Manche, en Haute-Normandie, à 7 kilomètres de DIEPPE, entre POURVILLE SUR MER et SAINTE MARGUERITE SUR MER et à 175 kilomètres de PARIS.

Varengeville est, comme les PETITES DALLES, un petit village côtier qui a séduit de nombreux peintres, musiciens et poètes. C'est un village privilégié, en bordure de "Manche, mer Océane" comme disait Jacques PREVERT, un village aimé de Jehan ANGO à Georges BRAQUE. Le village au cimetière marin et aux rhododendrons.

 

On y devine de magnifiques propriété comme VASTERIVAL, le BOIS DES MOUTIERS, le jardin SHAMROCK qui abritent hortensias, magnolias, camélias, hydrangeas «rosé Vasterival», rosiers, rhododendrons et azalées.

La Manoir d'ANGO, joyau de la renaissance italienne en Pays Normand et le petit cimetière marin surplombant la mer de quatre-vingts mètres de hauteur termineront votre visite de VARENGEVILLE SUR MER, village résidentiel au charmes toujours discrets.

 

En savoir plus Nous contacter

VEULETTES SUR MER

Surnommé la « perle du pays de Caux », ce petit village sur la Manche entre LE HAVRE et DIEPPE compte environ 300 habitants. C'est une station balnéaire réputée pour sa plage en arc de cercle de près de 2 kilomètres. La plus longue du département de Seine-Maritime. La digue Jean CORRUBLE offre ainsi à Veulettes une magnifique promenade. Elle rend hommage à ce jeune marin des Forces Navales Françaises Libres qui mourut au combat en 1942 à seulement 17 ans à bord du chasseur de sous-marins 43.

Dans la seconde valleuse est nichée l'église Saint-Valéry datant du XIIe siècle. Le style est mixte : Le fond de la nef est roman, le chœur, gothique.

VEULETTES dispose également de l'École de voile de la Côte d'Albâtre, du site naturel inscrit de la Basse Vallée de la Durdent et de la Falaise du Catelier, lieu d'un vaste opidum gallo-romain, est creusé de grottes dites "tombeau de Gargantua".

Reposent à VEULETTES, Jules Gayraud (1839-1914), orientaliste, poète, disciple de Saint Pierre-Julien Eymard et curé de Veulettes de 1895 à 1912, Jean et Charles CORRUBLE, marins et combattants pour la liberté, Émile Servan-Schreiber (1888-1967), journaliste et maire de Veulettes, Jean-Jacques Servan-Schreiber (1924-2006), fils aîné d'Émile, journaliste, essayiste et homme politique français et David Servan-Schreiber, (1961-2011), médecin et docteur ès sciences français, fils aîné de Jean-Jacques et petit-fils d'Émile.

En savoir plus Nous contacter

CANY BARVILLE

CANY BARVILLE est un village normand d'environ 3.000 habitants. Situé en Haute Normandie, en Seine Maritime, il est à seulement 9 kilomètres de la mer. Traversé par le fleuve Durdent, il bénéficie de nombreux commerces et artisans.

Le château de CANY est une grande demeure privée installée sur la rivière. De style Louis XIII, le château a fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1930. De forme rectangulaire de 45 mètres de long sur 10 mètres de large et sur trois niveaux, il totalise environ 1 300 m2 habitables. Il est fait de briques, de pierres calcaire et de grès. Il est couvert d'une toiture en ardoise. Il est entouré d'un vaste parc de 50 hectares, traversé par le petit fleuve côtier Durdent, qui en alimente ses douves. Il a été construit entre 1640 et 1646, sur commande de Pierre Le Marinier, un parlementaire de Rouen, et selon les plans de François Mansart. Pierre de Bec de Lièvre puis Anne-Christian de Montmorency-Luxembourg en furent ensuite successivement les propriétaires. En 2015, il appartient à la famille de Dreux-Brézé.

Depuis 1980, il est ouvert au public chaque été à partir du 1er juillet et jusqu'au 31 août (sauf les vendredis). On peut y admirer, à l'extérieur, les jardins et, à l'intérieur, toutes les pièces, entièrement meublées depuis la construction.

En savoir plus Nous contacter

ETRETAT STATION BALNEAIRE NORMANDE

Commune de Haute Normandie entre Dieppe et Le Havre, Etretat compte environ 1.500 habitants. Célèbre dans le monde entier pour ses falaises, ce fut d’abord un simple village de pêcheurs avant de devenir une station balnéaire réputée. L’activité touristique a supplanté définitivement l’activité de pêche devenue essentiellement côtière à la fin du XXème siècle.

Alphonse KARR, auteur d’un roman à succès sur la ville participera à sa renomée. Enfin desservie par routes et chemin de fer, Etretat se développe en même temps que la mode des bains de mer. A partir de 1830, les villas de style balnéaire se construisent en briques et silex ainsi que le village qui se reconstruit peu à peu. Claude MONET, Gustave COURBET et Camille PISSARO viennent y poser leurs chevalets toujours inspirés par les falaises de craie. Un casino s’y implante et accueille les spectacles de jacques OFFENBACH qui y possède la villa ORPHEE. D’autres célébrités comme André GIDE, Georges BIZET, Gustave CHARPENTIER ou Jules MASSENET y auront leur résidence secondaire. Maurice LEBLANC y résidera également au Clos LUPIN, baptisé ainsi en hommage à son héros et aux fleurs qu’il y avait planté. ETRETAT, avec le Palais Bénédictine à FECAMP, la cathédrale à ROUEN, et la Fondation Claude MONET à GIVERNY fait partie des sites touristiques majeurs haut-normands. Avec son arche et son aiguille de 55 mètres, véritable obélisque normande, ETRETAT a toujours fait vagabonder l’imagination de ses visiteurs. A la manière de Guy de MAUPASSANT qui comparait la Porte d’Aval à un éléphant plongeant sa trompe dans l’eau ou de Maurice LEBLANC qui imaginait l’aiguille creuse renfermant un fabuleux trésor. Sur la falaise d’amont se trouve un monument dédié aux aviateurs NUNGESSER et COLI qui furent aperçus pour la dernière fois à cet endroit avant leur fatale traversée vers NEW YORK à bord de l’Oiseau blanc. Les Caloges, anciens bateaux de pêche retournés, servent toujours d’abris sur la plage. Les halles en bois dans le centre du village abritent artisans et commerçants. Parmi les nombreuses villas, il existe des maisons remarquables comme le Manoir de la Salamandre dans le centre du village ou le château des AYGUES sur les hauteurs.

 

En savoir plus Nous contacter

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash